Quarante sept équipages au départ, trois ayant déclaré forfait,la barre des
cinquante était presque atteinte! Impressionnant parking, Ferrari, Porsche

   

Quarante sept équipages au départ, trois ayant déclaré forfait,la barre des
cinquante était presque atteinte!


Impressionnant parking, Ferrari, Porsche, Morgan, Lotus, Maserati,
Aston Martin, Jaguar, TVR, BMW, Mustang, et une étrange Buglary…
 

 
     
   

 Cette année nous avons quitté le Var pour prendre le départ

de Maussane-les-Alpilles.
Après le petit déjeuner pris en commun et le «quart d’heure»

administratif obligatoire, toute la colonne prend la route en

direction de Jouques, notre première halte au Château Revelette.

Peter Fischer et son épouse nous ont fait découvrir leur domaine,

la cave et ont bien sûr offert une belle dégustation.


Les vins blancs de Peter sont vraiment exceptionnels.

 
                                                     
     Quelques kilomètres plus loin, nous avons découvert un
magnifique domaine : Vignelaure.


Ici, tout est grand! Le domaine, le château, le parc, la cour
d’honneur, l’accueil et la générosité.


Une très belle et complète visite des caves et de la galerie
d’art, en présence des propriétaires, ont ravi tous les participants.
 
       
     Pas de visite sans dégustation, d’une rare élégance et un
cadeau pour chaque équipage!


Dans son étui, une bouteille attendait sagement, sur le
capot de chacune des voitures.


Il est certain que tous se souviendront longtemps
du Château Vignelaure.
 
       
     Il fallut bien, cependant se remettre au volant pour
descendre jusqu’à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume,
où nous étions attendu pour déjeuner.

Saint Maximin, sa basilique et le café de la Renaissance…

Thierry Blanc nous avait préparé un solide déjeuner gourmand
, en terrasse, bien agréable !

Pendant le repas nous continuons la découverte du
vignoble Varois, avec le «clos de la truffière » rouge
du domaine du Deffends. 

Un vin qui allie finesse et caractère. 
A laisser vieillir quelques années en cave pour qu’il s’épanouisse.
 
       
     Après cette halte réparatrice, les bolides s’élancent sur les
petites routes pour rejoindre Saint Tropez, notre lieu
de rendez-vous tant attendu !


En fin de journée tous étaient arrivés et heureux de retrouver
le Château Hôtel de la Messardière.


Que dire? Que c’est merveilleux! Chaque année, le miracle se
reproduit…


Il faut découvrir le lieu, le parc, le spa, les piscines, le bar
et la chambre!

Là, tout n’est que luxe, calme et volupté !
 
       
     Pour le dîner de gala, le salon des Canebiers nous accueille.

Apéritif sur la terrasse attenante, avec au loin les lumières
de la baie de Saint-Tropez.


Un verre de rosé, du Clos Sainte Anne à la main, coulant de
généreux jéroboams et servi à bonne température, c’est un
pur moment de bonheur !

Bien entendu le repas fut magnifique, bien accompagné par
les vins de nos partenaires de cette neuvième édition.


En blanc, la cuvée Confidence du domaine de Siouvette.
Et le rouge de Château Vignelaure, tout en finesse et en
délicatesse.


En fin de repas, Dani Lary, magicien, nous a présenté
quelques tours en toute simplicité que tous les convives
ont fortement apprécié.
 
       
     Après une longue nuit dans nos chambres majestueuses,
le petit déjeuner fut pris sur la terrasse de l’hôtel, un
moment magique et pour tous inoubliable.

Mais la matinée étant bien entamée, il fallut reprendre
les bagages et la route…


Un chassé-croisé des véhicules entre le château
Barbeyrolles où nous attendait Madame SUMEIRE et
le clos Sainte Anne, propriété de la famille AUGIER a
animé la portion de route qui séparait ces deux lieux.
 
       
   Encore quelques kilomètres pour faire rouler nos
magnifiques autos.


Quel plaisir les routes Varoises ! 

Bord de mer où arrière pays, tout est fait pour la conduite.
 
       
     

 

Enfin la toute dernière halte, le domaine de Siouvette
à la Môle, très beau domaine, entièrement agrandi
et relooké depuis les dernières vendanges.

Des vins de qualité, un accueil formidable de toute
la famille SAURON et un déjeuner pique-nique de luxe
sous les platanes centenaires face aux vignes.

Un excellent moment.

On ne pouvait clore ce repas sans goûter à la
tarte Tropézienne.

Proximité oblige, c’est la vraie, l’unique qui fut servie
à tous nos amis, Merci à Monsieur DUFRESNE
qui perpétue avec brio ce dessert mondialement connu.
 

Quelques cadeaux distribués à tous, un café, et les moteurs ronronnent à nouveau pour le départ…

C’est dur de rentrer à la maison !

Mais bon, on sait déjà que l’on se retrouvera l’année prochaine pour les 10 ans de la Route des Vins de Provence.
A bientôt.

Jean Cioppani
Président de Cactus Organisation.